En 1378, “il populo minuto”, le petit peuple de Florence, les ciompi — les plus pauvres parmi les ouvriers de l’industrie de la laine — se révoltent : c’est le “tumulto dei ciompi”, première insurrection où le prolétariat fasse entendre sa voix.


Depuis lors, le combat continue.


L’avènement de la grande industrie généralise le salariat et la condition prolétaire. La décadence du capitalisme comme mode de production historique a ouvert depuis 1914 la période des guerres et des révolutions et impose une alternative unique : socialisme ou barbarie. Qui pourrait en douter aujourd’hui ?


1378-2015 : permanence du combat prolétarien.

TUMULTO !

Le mouvement qui vient de renaître parmi les ouvriers des pays les plus industrieux de l’Europe, tout en réveillant de nouvelles espérances, donne un solennel avertissement de ne pas retomber dans les vieilles erreurs et de combiner le plus tôt possible les efforts encore isolés.


Association Internationale

des Travailleurs — 1864

Dernier tract :

Toulouse — 12 octobre 2010

1378-2015 - permanence du combat prolétarien